CONTACT
CONTACT
CONTACT
CONTACT
PAGES
HOME
SIRAULT NEUFMAISON
Les cafés et tavernes
  
En 1830, on comptait à Sirault vingt cabarets, ce nombre augmenta pour atteindre en 1894, 146 maisons ouvrières et 136 débits de boissons et en 1905, cent-trois. 
  
Au"Champ de Sirault", au lieu-dit "Percheuse", c'était chez Louis Clément ou au café "Deyionne", au chemin royal, que se réunissaient les fêtards. 
  
Le "Noir Bonnet". 
  
En 1794, Antoine Moneuse surnommé "Meurdeek" qui avait la particularité de porter une toque noire. 
Antoine Joseph Moneuse, chauffeur, brigand de grand chemin français, assassin, pillard, coureur de jupons, ivrogne passant son temps dans les cabarets. 
  
En 1805, Boulanger surnommé L'anglais "chef de la bande seigneurs et Pérou" porte un bonnet noir d'ou le nom de cet établissement. 
Tous les deux furent guillotinés pour attaques à main armée et crimes. 
  
En 1899 Belisaire Cauvin dit les sans bras, Emile Gosselin "Le bustiau" et Théophile Dessoignies dit "Le grand du toque". Condamnés à la peine de mort, pour meurtre au hameau des Aulnois à Neufmaison, mais non exécutés, cette peine étant commuée en détention perpétuelle. 
  
Actuellement, le "Noir Bonnet" est un excellent restaurant de cuisine italienne.
Anciens cafés de Sirault 
  
- Au Bas Soumier, rue des Ramoniers. 
- L'Ekla", rue Emile Lenoir. 
- Café de la Place Henry Lecocq. 
- Le Volcan", Happart. 
- Les Montagnards, Happart. 
- Le Normandy, Rue Blondiau. 
- Le Paon d'Or, Rue Blondiau. 
- Le Tivoli, Rue Jean Lenoir. 
- Le Petit Henri, Rue Blondiau. 
- Le Petit Louis, Rue Emile Lenoir. 
- Au Soleil qui lui (Place), maintenant L'Eclipse. 
- Le Café Tout" (Place), maintenant, Le New Tout. 
- Café de la Place Suzanne, (Place). 
- Le Bistroquet, Place de Sirault. 
- Café de la Gare, Fernande Cauchie, Rue Emile Lété. 
- Café Celta, Baptiste Loiselet, place de Sirault 
- Le Texas 
- Colus 
- Salon du Happart 
- Au Decq 
- Au Tivoli 
- Les 3 cantons 
- Au Petit Lucien 
- Le Concorde 
- Au Theque 
- Blond Madame 
- Café de la Croix Caillaux, Emile Lor 
- Au Petit Breton, route de Chièvres 
- Café de la Montagne, Alice de Neufmaison
- Noir Bonnet 
- Au Dur 
- Au Pénique, Jean Loiselet 
- Union 
- Au Père de France 
- Atelier Lupant, Jeanne Quintin 
- Café au Leu 
- Café Unic
 Anciens cabaretiers 
  
- Aupaix Désiré 
- Balu Lucienne 
- Boîte Maurice 
- Carlier Jean-Baptiste 
- Cauchie Cyril 
- Colette Alexandre 
- Colette Florent 
- Debay Gaston 
- Dehoux Maximilien 
- Dubrule Victoire (cabartière) 
- Duchateau Collette, Florent 
- Dufour Marcel 
- Galand Ghislain-Joseph 
- Ghislain Henri 
- Houx Maximilien 
- Laitem Maximilien 
- Lefebvre-Vos François 
- Loiselet Baptiste 
- Loiselet Jean 
- Marleghem Jean-Baptiste 
- Moulin François 
- Quintin Ferdinand 
- Quintin Jeanne 
- Olivier Florent 
- Sarot Denise
Le café "Unic" et le café "Celta" en 1934
Le garde champêtre Georges Briffeuil  
et à droite le café "Celta"
Georges Bériot (tambour) et à l'arrière 
 le café "Unic" 
Café ayant appartenu à Louis Claustriaux et Julienne à la Rue Neuve 
(rue Albert Bériot)
Le "café de la place" Henry Lecocq
Le "café de la place" Henry Lecocq
 Henry Lecocq à droite de la photo en 1934
Le café "L'Ekla"
Les colombophiles à l'ancien café l'Ekla" à la rue Emile Lenoir

  1. Emile Lété 
  2.  
  3. Adolphe Maquet 
  4. Françis Cantineau 
  5. Emile Limbourg 
  6. Jean Guerit 
  7. Léon Leclercq 
  8. Lucien Vignoble (patron de l'Ekla) 
  9. Louis Gevart 
10. Louis Deltenre 
11. Roger delcourt 
12. Rbert Dramaix 
13. Gérard (Ledur)
Divers cafés
Les Montagnards Caulier
Les Montagnards Caulier
Le
Le "New Tout" et "L'Eclipse"
Copyright © 2017 - all rights reserved - Domaine name
Template by Sensode