CONTACT
CONTACT
CONTACT
CONTACT
PAGES
HOME
SIRAULT NEUFMAISON
Balle pelote ou jeu de paume 

Sport collectif opposant deux équipes de cinq joueurs sur un terrain appelé ballodrome. Jeu pratiqué principalement dans la partie ouest de la Belgique, dans les provinces du Brabant wallon, du Hainaut, de Namur et dans la partie occidentale de la Flandre, mais également en France, dans la vallée de la Sambre et le Valenciennois.  
  
Archives balle pelote de Sirault  
  
Le Journal de Fourmies N°4630 du samedi 30 juin 1934 
  
Sars-Poteries la ducasse. 
Le lundi à 15 heures, grande lutte de jeu de balle entre Beugnies, de Sous-le-Bois, et Droissart-Cornez, de Sirault. 
  
 Championnat Maurice de Sirault  
  
Ce championnat a été créé en 1950 en souvenir de Maurice de Sirault. 
  
Maurice de Sirault s'appelait Maurice Loiselet. Né à Sirault le 10 juin 1875, connu également de "Maurice du boucher", marié avec Marie Euphémie Antoinette Canivez. Il émigra à Chièvres pour exploiter la ferme de la "Ladrie". 
Champion de Belgique 1er catégorie en 1938. 
En haut de gauche à droite : Dramaix Remy, Lechien Siméon, Sarot Emile, Viseur Marcel, Cornez Louis. 
Au centre de gauche à droite : Duvivier Maurice, Vandenberg Pol. 
En bas : le petit garçon Cornez Victor et à droite Sarot Jean.
Dès son jeune âge, Maurice "du boucher" avait montré des dispositions remarquables pour le jeu de balle, mais il ne les mit pas en valeur dans son village natal, où il ne pouvait trouver, à l'époque, des équipiers à sa mesure. 
  
Il débute en 1892 avec l'équipe de Bouvignies,  il totalisa 28 balles outres à Braine-le Comte, contre Alost et Tolembeek. 
  
En 1893, Gustave Horlait Secrétaire Communal à Cambron Saint Vincent se l'adjoignait comme foncier avec Simon et Omer de Tollembeek, ce fut l'époque des luttes épiques entre Cambron et Rebaix. 
  
En 1894, il passe à Laeken où, pendant 3 ans, entouré de Clément de Gratry, Clovis Godart et Alfred Chevalier de Neufmaison, il remporta le 1er prix du grand concours de Laeken avec montre en or, lors d'une décision contre Alost. 
  
En 1897, Maurice Loiselet revint à Cambron où brillait toujoirs Gustave Horlait qui s'était entouré de Camille Lécrivain et de Vansy. 
  
En 1904, sur la place de Quaregnon, lors d'une lutte entre Laeken et Cuesmes, il envoyait sur le faîte du toit fe l'église, une balle lui adressée par Benoît Manfroid, en plein fond et à même la corde des outres. Sur la place de Cuesmes, lors d'une lutte contre Nivelles, il renvoyait une balle de la mouche dans la façade d'une maison de l'autre côté de la route, à une quinzaine de mètres au-dessus des "outres". 
  
En 1911, il évolua à Grammont et en 1912, on le retrouve à Quaregnon avec Auguste Lemaire, Milfort, Demart et Van Manterghem, autant de noms brillants de l'époque. 
  
La guerre mit fin à sa remarquable carrière. 
  
En 1919, alors qu'il ne pratiquait plus, sollicité par 4 jeunes joueurs, il s'aligna dans un concours en 3 journées et, à 44 ans, réussit l'exploit de chasser 36 balles outres. 
  
Au soir de sa vie, il s'en revint à Sirault, s'installer au hameau du "Moulin à Papier", dans une petite propriété, la ferme du Marc 
  
En 1950, la société locale "Tout" décida de créer, en souvenir de ses exploits sportifs, un grand championnat de jeu de balle. On s'était mis en frais, et l'on se proposait de promener la gloire locale en voiture découverte, avant de lui laisser l'honneur de livrer la première balle. 
Hélas, à quelques jours de la ducasse, un camarade, étonné de ne pas l'avoir aperçu, s'en vint frapper à l'huis du solitaire de la ferme du Marc. N'obtenant pas de réponse, il poussa la porte, Maurice "du boucher" était mort dans son lit. Il n'avait pas vécu assez longtemps pour être "Maurice de Sirault". 
  
Maurice Loiselet et son grand ami de l'époque Adrien Nève connu également de "Poëlon" étaient de très grands joueurs de balle pelote.



Balle pelote vers 1950
Archives Paul Descamps
Courrier de l'Escaut du 23 mai 1894 
  
Le jeu de balle, qui devait avoir lieu dimanche dernier et qui a été forcément remis à cause du mauvais temps, a eu lieu dimanche. Malgré le froid, notre esplanade avait un air de fête, beaucoup de spectateurs étaient venus pour applaudir les parties de Rebaix et de Sirault, ils n'ont pas été trompés dans leur attente, car la lutte a été des plus vive. 
Rebaix, cependant, était plus fort, son "grand milieu" Ferdinand Goisse, a fait de fort beaux coups, Sirault, de son côté, semblait avoir la guigne, quoiqu'il ait bien joué également. Renaix est sorti victorieux de cette lutte aux applaudissements de la foule. 
A propos de jeu de balle, deux concours seront organisés entre 16 parties, l'un à partir de dimanche et l'autre vers la kermesse. Déjà le succès de ces concours est assuré, car les plus fortes parties de pelote s'y sont fait inscrire.
Copyright © 2017 - all rights reserved - Domaine name
Template by Sensode